Hélène Bruntz

Hélène Bruntz a présenté son quatrième roman « L’enfant du cinquante-sept » à la librairie Les buveurs d’encre du 59 de la rue de Meaux (Paris 19ème, m° Jaurès).

Une petite librairie parisienne du dix-neuvième arrondissement, au nom plaisant d’« Aux buveurs d’encre ».
Où l’on rencontre un libraire passionné par son métier. Et des lecteurs heureux.
En somme, un joli verre d’encre, rempli à ras bord ce soir-là…

Ce fut une belle soirée !

Les lecteurs et lectrices ? Des amis de l’autrice…! Bien sûr. Quelques anciens collègues et d’anciennes élèves… si fidèles ! Des gens de sa famille, certains venus de loin… Des amateurs de livres, des habitants du quartier… Un flot de gens qui se pressaient pour écouter, puis pour discuter autour de la petite table réservée aux dédicaces.

Des moments de retrouvailles et de joie pour l’autrice.

Enfin des conversations autour du livre. La métamorphose du quartier, l’époque de la guerre où se situe une grande partie du récit, et l’histoire fictive de cette « enfant du Cinquante-sept », à laquelle se joignent des éléments autobiographiques, illustrés ici par quelques photographies du père de l’autrice.

Hélène Bruntz


Affiche de la lecture-signature (1,58 Mo)


Quelques photos du 57 de la rue de Flandre

Ces photos du 57 avant sa démolition sont de Patrick Panighini, un ancien résident de l’immeuble.
Toute une famille perdue de vue depuis les années 1960, et que l'autrice a eu le plaisir de retrouver.


Quelques clichés des albums de photos de mon père Raymond Le Parc

Plusieurs miniatures d’autres photos servent aussi d’illustrations des extraits de mon premier roman.


Quelques photos de la soirée

↑ Haut